Rencontre avec Lie Dil, créatrice de robe de mariée

 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Aurélie Dillon, 32 ans et j’habite et travaille à Aix-en-Provence depuis maintenant 6 ans. C’est dans cette ville que j’ai choisi de monter mon projet après avoir eu un coup de coeur pour celle-ci lors de mon stage sur le festival d’Art Lyrique en costume en tant qu’étudiante.

Quel est ton parcours ?

Après un Diplôme des Métiers d’Art en costume de scène, je poursuis mon parcours d’études avec déjà le projet d’un jour de réaliser des robes de mariée sur-mesure ailleurs qu’à Paris. Je complète cette formation passionnante, très technique et en rapport avec l’Histoire du vêtement par un Master Créateur de Mode pour développer plus de créativité et avoir une approche complète du vêtement en accord avec des tendances plus actuelles.
Certaine de vouloir créer mon entreprise, je termine par un Master en marketing de Mode, pour avoir une connaissance globale de l’univers de la mode et du vêtement. Ce qui me confirma aussi que je suis plus en adéquation avec l’artisanat que l’industrie !
J’ai travaillé le costume pour le cinéma, chez une créatrice de robes de mariée Parisienne, au Musée des Arts Décoratifs à Paris sur des ateliers couture pédagogiques et chez Tartine et Chocolat en tant que visuel merchandiser… Aujourd’hui, je suis Artisan des Métiers d’Art et membre de la Fédération Française Création Couture Sur Mesure qui met en avant le label C’Couture et défend la véritable technique du sur-mesure répondant à une charte précise. C’est important, car du “sur-mesure” via internet sans essayage ça n’existe pas !!!

Qui t’a donné envie de créer des robes de mariée ?

La robe de mariée, est LA robe par excellence.
Je pense que petite elle était celle qui me faisait rêver, car c’est la seule fois dans notre vie qu’on a l’occasion de porter une robe de princesse…
Plus tard, quand j’ai commencé mes études, et encore aujourd’hui, je me suis rendue compte qu’elle était la robe qui m’intéressait car elle peut avoir une infinité de formes. Le jeu des matières à utiliser, les sources d’inspirations qui peuvent être de toutes les époques, de tous les styles, et même à contre-courant des tendances ! On peut tout faire; c’est ce qui me plaisait, cette idée de pouvoir ne jamais refaire la même et le challenge technique de passer d’une robe fluide, drapée à un corsage baleiné et structuré.
J’avais aussi envie d’accompagner chaque femme dans cette mise-en-lumière. Je n’ai pas aimé faire des vêtements pour des corps standardisés en école de Mode, j’ai toujours préféré travailler sur le corps de quelqu’un comme en costume où le vêtement est construit par rapport à la morphologie du comédien qui va le porter, jouer un rôle, incarner un personnage. Pour moi la robe de mariée doit valoriser le corps de la future mariée qui la porte et mettre en avant sa personnalité. Il faut qu’elle lui corresponde pour qu’elle se sente parfaitement bien dedans. C’est aussi cela qui m’intéresse dans mon métier, c’est vraiment mon but à chaque fois.
Plus personnellement, la robe de mariée est pour moi très symbolique et j’aime beaucoup donner du sens au monde qui m’entoure, à ce qui se passe dans la vie. Le mariage est un rite fort dans n’importe quelle culture ou n’importe quelle religion, en espérant bien sûr qu’il soit basé sur une union d’amour. C’est un engagement incroyable d’une personne envers l’autre devant les personnes qui leur sont les plus chères et qui sont témoins de ce moment.

Quelle est l’histoire de ta marque ?

Lie Dil est arrivée très naturellement, et c’est une chance car ce n’est pas facile de créer une entreprise, choisir un nom qui va être mis en avant sur tout un tas de supports, il ne faut pas s’en lacer…
Je ne voulais pas que mon nom personnel soit ma marque. Ca ne me correspondait pas; je suis plutot réservée et je voulais surtout que chaque mariée puisse se dire que l’on allait créer Sa robe, la sienne et non que cette robe serait d’abord une des miennes en tant que créatrice. Mais étant derrière tout cela, cette marque serait quand même forcément un peu de moi. Du coup la fin de mon prénom et le début de mon nom de famille c’était être là, juste derrière ce jeu de mot léger qui fait aussi référence aux belles histoires d’amour dans sa sonorité !

Comment décrirais-tu ton univers ?

C’est assez compliqué de décrire mon univers car une fois encore ce qui me passionne c’est de pouvoir faire une robe d’inspriation historique, puis une féérique, puis rock….

Je dirais qu’il y a une “trace”  Lie Dil: simplicité des coupes, je préfère épurer pour plus d’élégance et laisser vibrer les matières comme la soie; une touche retro, je ne peux pas me détacher de cette passion du vêtement historique; une attention particulière aux détails, j’aime le travail des finitions à la main.

Qu’est-ce qui te fais le plus peur dans ton métier ?

Qu’une mariée ne me dise pas si quelque chose ne lui convient pas et du coup qu’elle soit déçue.
La communication est très importante lors des essayages, je leur demande à chaque fois si tout va bien, si elles ont des questions, si cela correspond bien à ce qu’elles voulaient…

Et du coup, qu’est ce que tu apprécies le plus ?

Il y a plein de choses que j’aime! Chaque étape est différente et un peu magique. Je crois que ce que je préfère sur la confection d’une robe c’est quand on passe de la toile d’essayage, qui est une sorte de brouillon en coton, à la réalisation du début de la robe en utilisant les belles matières. Elle devient alors ce que j’ai imaginé et c’est très grisant de voir comme elle se révèle. Encore plus quand on l’enfile sur le corps de la mariée et qu’elle devient réelle au deuxième essayage!
Une chose à laquelle je ne m’attendais pas forcément au début et qui me touche énormément c’est le lien de la rencontre avec chaque femme que j’accompagne dans cette expérience. C’est une histoire différente, humaine, qui se créée autour de leur robe.

Quel est le processus de création d’une robe de mariée ?

Je propose une première rencontre à l’atelier autour d’un thé ou d’un café, pour prendre le temps de papoter. Ce rendez-vous n’engage à rien, il est simplement essentiel pour moi d’échanger avec la future mariée afin de savoir si je saisis bien ses attentes. Il faut aussi qu’elle découvre le lieu, mon travail, qui je suis, pour qu’elle ait envie de me confier sa robe. Je lui explique le procédé de création d’une robe sur-mesure avec des photos afin de pouvoir aussi répondre à toutes ses questions sur ce processus différent de celui d’un essayage de robes en boutique. Je lui fais découvrir les matières, explique leurs spécifictés, nous sélectionnons également des dentelles, galons, détails qui pourraient lui plaire pour sa robe. C’est une sorte de “brainstorming” qui va me permettre ensuite, après ce rendez-vous, de préparer plusieurs croquis personnalisés. Si elle le souhaite, nous nous voyons, pour un second rendez-vous lors duquel je présente les dessins et devis imaginés pour elle en fonction de tout ce dont nous avons parlé la première fois. Il y a toujours plusieurs propositions, au moins trois dessins, souvent cinq, ou plus. En reprenant les matières, en expliquant ce que j’ai imaginé, nous affinons encore le choix de la robe. Certaines ont un coup de coeur sur un croquis, d’autres vont encore réfléchir, je fais de nouveaux dessins pour arriver à la robe voulue.

Quelles sont les différentes étapes ?

Lorsque le projet est validé, je prends les mensurations de la future mariée et nous prévoyons 4 essayages:

  • 1er essayage: La toile de la robe est créée par la technique du moulage, c’est à dire patronnée sur un mannequin selon les lignes du modèle imaginé. Mise aux mesures de la future mariée, on essaye cette première ébauche pour placer correctement le vêtement sur le corps de celle qui va le porter. On travaille donc sur l’exacte morphologie de la future mariée. On ajuste le modèle et on redéfinit ensemble les lignes esthétiques comme la largeur d’une ceinture par exemple, la profondeur d’un décolleté, la forme d’un dos nu etc…
  • 2ème essayage: La toile a été retravaillée, réglée et transformée en patron après le 1er essayage. Elle permet de couper et de monter la robe dans les véritables matières sélectionnées: soie, dentelle, tulle… chacune prend sa place pour jouer son rôle en opacité, transpence ou volume et faire naitre la vraie robe. Elle est essayée lors de ce deuxième essayage afin d’être ajustée si nécessaire et c’est aussi le moment ou nous allons affiner le choix de détails avec la future mariée.
  • 3ème essayage: La robe est presque terminée, elle est doublée pour être aussi jolie à l’intérieur et le travail de finitions est déjà avancé. On ajuste la fermeture du modèle et on épingle l’ourlet. Il faut donc que a mariée ait trouvé sa paire de chaussures pour cet essayage!
  • 4ème essayage: La robe est prête! Cet essayage final révèle la magie des détails et des finitions. Après un dernier repassage, la robe est placée dans sa housse et la future mariée repart avec pour son joli jour.

Combien de temps faut-il pour créer une robe de mariée ?

Il faut compter en général une cinquantaine d’heures cumulées pour réaliser une robe de mariée depuis le début du moulage de la toile jusqu’au denrier point de finition. Mais cela depend du modèle: du nombre d’épaisseurs de tissus à couper et à monter, des incrustations de matières, des aplats de dentelles, de l’aspect plus ou moins technique de la réalisation, des finitions main… Chaque robe est différente!
En ce qui concerne le délais, c’est toujours plus agréale d’avoir du temps donc se rencontrer 6 à 9 mois avant la date du mariage c’est idéal. D’autant plus que étant une toute petite structure, chaque robe est réalisée sur place à l’atelier et je suis donc limitée sur la capacité de production.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs mariées qui vont lire cet article ?

Votre mariage c’est vous ! Vous êtes ce couple qui choisit de s’unir. Faites donc ce qui vous correspond, ce qui vous ressemble, vous êtes partenaires dans cette belle aventure et dans celle de la Vie. Profitez de chaque instant et notamment de votre jour J, l’ambiance suivra sans aucun doute !

A qui s’adresse tes créations ?

A celle qui aime danser jusqu’au bout de la nuit dans une robe légère.
A celle qui n’aime pas certaines parties de son corps mais qui en réalité à plein d’atouts cachés à dévoiler.

A celle qui est tout à fait l’aise en public et sera la reine de son joli jour.
A celle qui n’aime pas être le centre de l’attention et qui relèvera le challenge pour son plus grand bonheur.
A celle qui ne s’est jamais imaginée dans une robe de mariée et celle qui en a deja imaginé 10 différentes depuis qu’elle a six ans.

A celle qui en a dejà eu une il y a quelques années et qui est tombée de nouveau amoureuse.
A celle qui a une idée trèèèès précise de sa robe.
A celle qui ne sait vraiment pas ce qu’elle va pouvoir mettre le jour de ses noces…
A celle qui hésite toujours, indécise dans la vie et qui voudrait plusieurs modèles en une seule robe.

A celles qui souhaitent une robe unique parce que nous sommes toutes différentes.

Selon toi, est-ce que toutes les demandes sont réalisable ?

Dans l’absolu, oui. On peut vraiment aller dans des projets très atypiques, avec des recherches de matières et trouver des techniques de confection pour être au plus proche de ce qui est souhaité. Il y a quand même toujours la réalité à un moment ou un autre de faire tenir le vêtement sur le corps. C’est le seul point non négociable qui pourrait éventuellement mettre un frein!

Comment vois-tu la mariée en 2019 ?

Je ne vois pas la mariée en 2019, je rencontre Magali, Nathalie, Fabienne, Bénédicte, Marion… qui se marient en 2019 et elles sont très différentes 🙂

Parlons de toi, si tu devais nous livrer un seul de tes défauts et une seule de tes qualités, que serait-ce ?

Rigoureuse. Je dirais que c’est à la fois une vraie qualité surtout dans mon métier qui m’engage à donner pour chaque projet le meilleur de mon savoir-faire. Il ne peut pas y avoir une robe “baclée pour une fois” chacune doit être faite avec le même niveau d’exigeance et bien évidemment prête avant la date du mariage! En tant qu’indépendante c’est aussi cette rigueur qui me permet de gérer mon planning et toutes les taches annexes à mon activité de création et de couture. C’est un vrai plus!
Mais je pense que c’est aussi mon plus gros défaut. Cette rigueur peut m’encombrer dans ma vie personnelle pour lacher prise parfois, pour laisser plus de places à mes proches ou parce que j’ai tendance à attendre des autres le même niveau d’exigeance!

Quelles valeurs sont les plus importantes à tes yeux ?

L’écoute, le respect, la bienveillance, la confiance.

Si je te donnais une carte blanche pour réaliser une robe de mariée, celle de tes rêves, comment serait-elle ?

Je ne le dirai pas, car ce serait la mienne ! Mais il y aurait certainement un peu de dentelle …

As-tu quelques choses à rajouter ?

  • Ici on ne travaille qu’avec des dentelles françaises! Valoriser ce savoir-faire Français inégalé me tient à coeur. Il n’y a rien de plus joli, délicat, rafiné… Chantilly, Calais ou de Lyon il en existe une multitude avec des motifs magnifiques!
  • Pour les autres matières on privilégie le naturel: soie, coton, bambou et qui ne vient pas de trop loin. France, Italie… On chine aussi les fins de rouleaux des maisons de couture comme Hermès, Chanel, Saint-Laurent. Des petites perles !
  • L’Atelier ne fonctionne pas comme une boutique, chaque rencontre se fait par rendez-vous pour que nous prenions le temps d’un vrai moment ensemble.
  • Une robe sur-mesure peut-être réalisée à partir de 2 500 €.

Coordonnées

Adresse: Lie Dil 40B, rue Victor Leydet 13100 Aix-en-Provence

Tél: 06 67 36 20 76

Email: contact@liedil.fr

Site web: www.liedil.fr

Facebook:https://www.facebook.com/liedil/

Instagram: lie_dil

Crédit photos: Clarisse Colombert

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s